Le Syctom suscite et soutient les actions de prévention

Le Syctom suscite et soutient les actions de préventionLe Comité du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, s’est réuni le 27 mars 2013 sous la présidence de François Dagnaud.
L’an dernier, les tonnages de déchets ménagers et assimilés reçus par le Syctom ont continué de diminuer. Le plan Métropole Prévention Déchets 2010-2014 entame sa 4e année avec de nouvelles initiatives. Il soutient les actions de sensibilisation des habitants effectuée par les collectivités dans le cadre des plans locaux de prévention.
Plus exigeante, la nouvelle règlementation concernant les mâchefers va permettre un suivi encore plus rigoureux de la qualité de ce sous-produit. Il s’agit maintenant de le promouvoir auprès des grands maîtres d’ouvrage publics..
Avec l’avant-projet de loi sur la décentralisation et de réforme de l’action publique, la volonté de l’Etat de rationaliser l’action des grands syndicats conforte la stratégie de service public du Syctom au sein de la métropole.
La réduction des tonnages de déchets reçus par le Syctom se poursuit
Bien que la population augmente légèrement année après année, la tendance baissière de 0,9 % par an en moyenne depuis 2001 perdure. Depuis 2008, la réduction des quantités par habitant atteint 6% et converge vers l’objectif du Grenelle de l’environnement de réduire la production de déchets ménagers de 7% en cinq ans.
Le contexte économique influe sur le niveau de consommation, et sur les différentes activités économiques dont une bonne partie des déchets est collectée avec les déchets ménagers. Les effets de la politique de prévention entamée par le Syctom depuis 2004 se font également sentir.
Entre 2011 et 2012, le ratio annuel de production des ordures ménagères résiduelles (OMr) baisse de 9 kg par habitant, celui des collectes sélectives de 0,5 kg et celui des objets encombrants de 5,3 kg. Ces moyennes sur le territoire du Syctom masquent néanmoins des disparités entre les départements. Par exemple, le geste de tri se développe nettement en Seine-Saint-Denis.
L’an dernier, les habitants ont amélioré la qualité de leur tri des collectes sélectives : le pourcentage d’erreurs de tri diminue de 19,16 % à 17,32 % par rapport à 2011.
De 2001 à 2013 et à périmètre constant, la production annuelle d’ordures ménagères a diminué de 94 kg par habitant. Les collectes sélectives ont augmenté de 16 kg/an/habitant. En additionnant tous les flux : OM + CS +OE + Verre + Déchèterie, on constate une réduction globale de la production annuelle de déchets de 86 kg par habitant.

Le plan « Métropole prévention déchets 2010-2014 » aide les collectivités
Fin 2010, le Syctom souhaitait que 100% de ses collectivités adhérentes soient engagées dans une démarche de prévention de déchets d’ici fin 2014. En 2 ans, 91% de la population du Syctom sont couverts par un programme local de prévention.
Métropole prévention déchets 2010-2014 : le point sur les actions 2012 et les projets 2013
Sur les thèmes du gaspillage alimentaire et du compostage, les kits de sensibilisation du Syctom mis à disposition de ses adhérents ont touché près de 23 000 personnes, à travers plus de 200 animations en 2011 et 2012.
L’équipe de prévention, épaulée par la direction de la communication, a participé aux comités de pilotage des PLP, avec l’ADEME et le Conseil régional. Partenaire territorial de la Région, le Syctom a également participé aux différents groupes de travail thématiques (réemploi, grande distribution, compostage).
En appui auprès des collectivités qui le souhaitent, le Syctom propose des prestations d’accompagnement à la prévention fournies par le bureau d’études INDDIGO. Un catalogue a été élaboré. 50 interventions ont été réalisées auprès de 14 collectivités.
A l’occasion des journées « Portes ouvertes » et tout au long de l’année, les centres de traitement ont accueilli plus de 7 000 visiteurs, sensibilisant le grand public et les publics relais : gardiens d’immeubles, bailleurs sociaux, scolaires.
Pendant la SERD, la communication géante sur le thème « Réduisons nos déchets » effectuée à partir de la toiture du centre de tri de collectes sélectives à Paris XV a pu être vue par près de 2,4 millions de personnes empruntant le périphérique.
L’opération « 50 000 composteurs en 2014 » a démarré à l’automne 2011. Fin 2012, 5 000 composteurs ont été distribués et 120 personnes ont suivi la formation de guide composteur. Sept collectivités ont accepté d’être auditées pour capitaliser leur retour d’expérience. Sur tout le territoire du Syctom, on totalise pour le moment 27 000 composteurs.
En 2013, le Syctom reconduit l’ensemble du dispositif en faveur de la prévention de la production de déchets. La réduction de la nocivité est le thème de la campagne de communication, dont les outils mutualisés sont proposés aux collectivités. Elle traite du tri des piles, des batteries et des lampes sous le slogan « les rapporter c’est les recycler ».
La deuxième édition du Concours Design Zéro Déchet est lancée auprès des grandes écoles. Cette année, des entreprises industrielles feront partie du jury qui récompense les projets d’écoconception des jeunes designers. Le concours devra favoriser la concrétisation des meilleurs projets. 48 projets ont été reçus, contre 25 en 2012.

Le Syctom attribue de nouvelles aides pour la prévention des déchets et le réemploi
La Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO) reçoit une subvention pour aider la Maison de la Nature dans la réalisation de son projet pédagogique. Pour promouvoir les comportements de prévention des déchets, des actions sont réalisées en direction du grand public, des petits et des professionnels.
Les Trailers de Paris Ile-de-France organisent sur le territoire de la Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest et à Paris une course à pied éco-conçue, très engagée dans l’éducation à la réduction des consommations.
La Régie de Quartier de la Maison du Canal, dans le 10e arrondissement de Paris, est aidée pour la création d’une ressourcerie, dont la première étape a été l’ouverture de sa Librairie Solidaire au 30 rue d’Hauteville. La Régie effectue les actions de collecte, de tri, de valorisation, de vente et de sensibilisation à l’environnement.
Le Logement Francilien est aidé pour la mise en place d’une stratégie innovante, menée avec d’autres associations et bailleurs sociaux, pour sensibiliser et promouvoir de nouveaux comportements sociaux avec le « Grand détournement du pain » à Aulnay-sous-Bois.
L’association La Réserve des Arts travaille sur la sensibilisation et l’illustration des nombreuses possibilités de réemploi des matériaux et des objets, source d’inspiration et d’innovation. Son projet auprès des étudiants d’écoles d’art parisiennes est soutenu par le Syctom.

Mieux tracés et sécurisés, les mâchefers doivent séduire les grands maîtres d’ouvrage
Le recyclage en technique routière des mâchefers d’incinération de déchets non dangereux doit profiter de la nouvelle réglementation en vigueur. En effet, celle de 1994 a été modifiée par l’arrêté ministériel du 18 novembre 2011.
En plus d’une traçabilité accrue, les mâchefers répondent à des critères plus exigeants pour pouvoir être utilisés. Ce sous-produit devra désormais être promu auprès des grands maîtres d’ouvrage afin d’être plus facilement accepté. C’est un produit de l’économie circulaire qui peut aisément remplacer, sur les chantiers de proximité, les graves issues du dragage des fleuves ou de l’extraction des carrières.

La stratégie du Syctom en phase avec la construction du projet de la Métropole
L’avant-projet de loi sur la décentralisation et la réforme de l’action publique prévoit un dispositif de rationalisation de l’action des grands syndicats comme le Syctom. Cette dynamique recherchée par l’Etat vient renforcer la stratégie de concertation et de mutualisation développée par le Syctom.
Sa coopération avec le SIGIDURS et le SIEVD, son objectif de coordination des missions de collecte et de traitement via le PACT déchets (programme d’amélioration de la collecte et du traitement des déchets), les campagnes de sensibilisation effectuées en lien avec les collectivités, s’inscrivent parfaitement dans l’esprit de rénovation du service public pour un territoire métropolitain élargi.

Contact : Véronique Menseau, directrice de la communication – Tél. 01 40 13 17 86 – menseau@syctom-paris.fr
Votre recherche
Nouvelle recherche
Partager