Alofa Tuvalu a publié le 1er inventaire de la biodiversité marine, vitale, de l'archipel de Tuvalu

Alofa Tuvalu a publié le 1er inventaire de la biodiversité marine, vitale, de l'archipel de TuvaluL’association franco-tuvaluenne Alofa Tuvalu a réalisé le 1er inventaire de la biodiversité marine tuvaluenne « Tuvalu Marine Life ».

Une étude particulière de cet inventaire porte sur l’évaluation du stock des espèces de subsistance, seule source de protéines des Tuvaluens.
L’association remet aux Tuvaluens un état de départ et leur transmet les méthodes pour mieux veiller sur leur biodiversité, vitale. Certaines espèces marines sont sur la liste rouge de l'UICN.

Symbole des difficultés auxquelles nous avons à faire face, Tuvalu est la première nation à être menacée de disparition à cause des dérèglements climatiques. Elle est d'ores et déjà inhabitable plusieurs jours par an du fait de la hausse du niveau des mers et de périodes de sécheresse de plus en plus longues (9 mois en 2011).

Ensuite, à partir du 4 juin 2013, le public peut découvrir à l'Aquarium tropical une exposition photo sur les espèces marines tuvaluennes de « Tuvalu Marine Life ». Pendant les Journées de la mer, des animations pédagogiques sont réalisées avec l'appui de l'équipe d'Alofa Tuvalu.

Communiqué de presse                                                                                                       Paris, le 4 juin 2013

Tuvalu inventorie sa ressource vitale : la biodiversité marine

Mardi 4 juin, à l’Aquarium tropical de la Porte Dorée, l'association Alofa Tuvalu remet symboliquement l’édition limitée du 1er inventaire de la biodiversité marine, « Tuvalu Marine Life », à l’Ambassadeur de Tuvalu à Bruxelles, à l’UICN, à l’UNESCO et à ses partenaires. Cette remise est suivie d’un Mardi de l’Environnement sur le thème.

Tuvalu est un archipel de 9 îles basses, disséminées sur 900 000 km² d’eaux territoriales dans le Pacifique Sud, au nord des Fidji. Avec une superficie totale de 26 km² - le quart de Paris, la moitié de l’Ile de Manhattan, ce petit pays est menacé de disparition prochaine par les dérèglements climatiques. Ses 11 000 habitants seraient les premiers réfugiés climatiques, à l’échelle d’une nation. D’ores et déjà la culture traditionnelle de tubercules est rendue difficile par les remontées d’eau de mer dans le sol. La ressource marine est plus que jamais vitale pour les Tuvaluens.

Alofa Tuvalu a réalisé le 1er inventaire de la biodiversité marine de l’archipel

Tuvalu Marine Life est une nouvelle réalisation emblématique d’Alofa Tuvalu dans le cadre du plan global « Small is Beautiful », labellisé action remarquable de la Décennie de l’Education au Développement Durable de l’UNESCO.

C’est la première fois que les données sur la vie marine tuvaluenne sont ainsi réunies et complétées. Partant de 358 espèces de poissons recensées en 1991, Tuvalu Marine Life répertorie 1 526 espèces marines dont 607 espèces de poissons. 79 espèces d’intérêt figurent sur la liste rouge de l’UICN, dont 29 sont classées comme vulnérables ou quasi-menacées d’extinction. Dans le cadre de l’étude, une évaluation des stocks a été menée sur 65 espèces de poissons et 20 espèces d’invertébrés listées par le Département des Pêches et nécessaires à la subsistance, une première dans les iles lointaines de l’archipel.

Tuvalu Marine Life est un début, pas une fin

Cet inventaire destiné à aider les Tuvaluens à gérer leur patrimoine naturel fait aujourd’hui référence pour la communauté scientifique internationale et représente la mémoire du patrimoine marin tuvaluen. C’est aussi le point de départ de nouvelles campagnes de sensibilisation en direction du public et particulièrement des plus jeunes. Une première exposition et des ateliers pour les enfants sont organisés à l’initiative de l’Aquarium tropical, à partir du 4 juin. Le Mardi de l’Environnement de la Société Européenne des Réalisateurs d’Environnement et l’Institut Océanographique Paul Ricard sera ce 4 juin consacré à la biodiversité marine et au Pacifique.

Une belle mobilisation

Cette étude, aboutissement de 7 ans de travail avec les communautés, a pu être réalisée grâce à la Fondation d’entreprise Total, l’AFD/CRISP (Coral Reef InitiativeS for the Pacific), Sue Devitt Beauty, les pêcheries tuvaluennes, Alofa Tuvalu et ses nombreux soutiens gracieux à travers le monde.Pour plus d’informations
 Service de presse Alofa Tuvalu : Martine Cartier  martine.cartier@cartier-conseil.fr
 Chef de projet Alofa Tuvalu : Fanny Héros  alofatuvalu@alofatuvalu.tv
 Contact scientifique : Sandrine Job sandrinejob@yahoo.fr et Daniela Ceccarelli dmcecca@gmail.com (anglophone)
 Photos en HD disponibles sur site : www.cartier-conseil.fr et sur www.flickr (en cours)
http://www.aquarium-portedoree.fr ; http://www.s-e-r-e.net ; http://www.alofatuvalu.tv

Votre recherche
Nouvelle recherche
Partager
Iconographie